• Derniers articles ou vidéos

  • Archives

  • catégories

  • Pages annexes

  • Le christianisme, c’est l’aventure. Un chrétien aujourd’hui marche en dehors des sentiers battus

    Je ne fais pas dans la dentèle et n'ai pas peur des sujets qui fâchent, parfois iconoclastes. Mon angle de vue est la finalité de l'homme, qui est d'être glorifié et voir Dieu tel qu'Il est. L'enseignement du Christ est ma nourriture, comme l'amour qu'Il a pour moi et réciproquement. Vous trouverez des articles exposant le point de vue chrétien sur l'avortement, l'écologie, le sociétal d'une manière générale, le Nouvel Ordre mondial, la politique du gouvernement, l'actualité, des commentaires de l'évangile, des exhortations à suivre le Christ... Écrire sur cette tribune me prend du temps; je le fais pour vous, alors n'hésitez pas à donner votre avis, à lancer des débats et à manifester votre soutien. Bonne navigation

Les voiles de l’Immaculée, le projet se dessine

Posté par captainarverne le 10 janvier 2017

Le projet se dessine peu à peu, simple et radical. J’en ai touché quelques mots à mon cher p Patrick qui me soutient pleinement!

En quelques mots, il consisterait à accomplir un tour du monde à la rencontre des paroisses, en Afrique, en Amérique, dans les îles les plus reculées des Australes, en Indonésie.

A chaque rencontre, une prière commune, un reportage, des images, des articles, la distribution d’un lot de médailles miraculeuses, de chapelets. Comment vivent les chrétiens aux Marquises? Cela ne vous intéresse-t-il pas de le savoir? Au cours de nos précédents périples maritimes, nous avons pu découvrir la vie de prière de villages reculés, comme à Tauata, où les activités de la vie courante s’arrêtent à 16h, que les villageois jouent au volley sur le terrain communal ou discutent sur un parvis. Parce qu’à 16h30, la cloche de l’église sonne et appelle chacun à s’y rendre pour la prière du soir! Et croyez-moi, l’église est pleine, tous les jours que Dieu fait. Cela vous épate? Il y a de quoi.

Je pars donc à la rencontre de ces gens qui prient, qui nous dépassent de loin dans l’attente du Sauveur; et je vous en témoigne.

L’instrument de ce voyage sera un minuscule catamaran Wharram, un Tanenui, voilier non ostentatoire, apte au large et à se faufiler dans toutes les baies où d’autres navires plus gros ne rentreraient pas, à l’esthétique pure et tribale adaptée à ces îles.

Le coût de ce voilier tout équipé est de 10000 euros. Le deal serait qu’en fin de voyage, le généreux mécène qui aurait avancé l’argent rentre dans ses frais à la revente du bateau au même prix, et puisse, soit conserver l’argent, soit en faire don à une œuvre catholique de son choix. De mon côté, je demande à saint Joseph que cela se passe ainsi pour le financement, en signe que ce projet est validé par le ciel.

Il ne reste plus que le signe de cette validation. Moi, je suis prêt et la nénette aussi, au point qu’elle prendrait éventuellement mon relais pour un deuxième grand tour en solo!

gallery-classicdesigns-073un Tanenui sous voile

5 Réponses à “Les voiles de l’Immaculée, le projet se dessine”

  1. Isabelle dit :

    Votre remarque sur Tauata ne nous étonne pas outre mesure : ces villageois sont les bergers d’aujourd’hui qui accueillent dans leur simplicité la manifestation du Seigneur.
    Dans des pérégrinations un peu border-line par rapport à l’Eglise officielle (comme Dozulé bien qu’il y ait une petite ouverture), on est toujours étonné par des pèlerins venant des îles lointaines comme des Caraïbes alors que les proches brillent par leur absence. Nul n’est prophète en son pays dit-on. Idem à l’adoration permanente avec des adorateurs fidèles d’origine pas franchement locale et on se fais souvent la réflexion : heureusement qu’ils sont là…

  2. Isabelle dit :

    Et un voilier un peu plus grand avec la famille !
    A l’heure de témoigner de la réalité et de la force de l’unité sponsale, sûr que Saint Joseph soutiendrait ce projet avec encore plus de célérité !
    Ce qu’un Philippe Poupon a eu l’audace de faire pour une cause écologique, je crois, un autre peut le faire!…

    • Le philou et moi, nous ne naviguons pas dans les même catégories. Même si j’ai racheté naguère un magnifique voilier à son frère Luc, un voilier avec lequel nous sommes allés à Tahiti. Le programme « écolo » de fleur Austral coute au bas mot 5 millions d’euros à ses sponsors, avec un voilier de plus de 800000 e. Moi, je me contenterai franchement d’un canot à 10000 euros. Ce n’est pas la taille du bateau qui ajoutera ou enlèvera du poids au projet. Moitessier par exemple, naviguait sur Tamata, voilier cotre de 8 mètres, qui n’avait guère couté plus cher que le Tanenui. Et il était célèbre dans le monde entier. Et non, je ne pars pas en famille, mais en solo. L’unité sponsale peut se vivre « autrement », chez les marins.

  3. Isabelle dit :

    OK : pas tout à fait la même catégorie financièrement
    OK aussi pour la liberté dans l’expression de l’unité sponsale qui peut se vivre avec des modalités très différentes mais tout aussi effectives…

  4. Véronique dit :

    Votre projet est vraiment magnifique, sûrement cela doit plaire beaucoup à Saint-Joseph et à la Sainte Vierge qui vous l’ont peut-être inspiré !
    Mais avez-vous l’intention de continuer à publier les vidéos : « l’Apocalypse commenté par le Père Nathan » ?
    Mon fils est en train de les mettre sur une clé USB pour que je puisse les écouter « à volonté » et ce serait un bonheur de pouvoir écouter toute la série.

Laisser un commentaire

 

Lancelxcvheh |
Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Domanova
| Linklogdendcom
| Trenchhomme