• Derniers articles ou vidéos

  • Archives

  • catégories

  • Pages annexes

  • Le christianisme, c’est l’aventure. Un chrétien aujourd’hui marche en dehors des sentiers battus

    Je ne fais pas dans la dentèle et n'ai pas peur des sujets qui fâchent, parfois iconoclastes. Mon angle de vue est la finalité de l'homme, qui est d'être glorifié et voir Dieu tel qu'Il est. L'enseignement du Christ est ma nourriture, comme l'amour qu'Il a pour moi et réciproquement. Vous trouverez des articles exposant le point de vue chrétien sur l'avortement, l'écologie, le sociétal d'une manière générale, le Nouvel Ordre mondial, la politique du gouvernement, l'actualité, des commentaires de l'évangile, des exhortations à suivre le Christ... Écrire sur cette tribune me prend du temps; je le fais pour vous, alors n'hésitez pas à donner votre avis, à lancer des débats et à manifester votre soutien. Bonne navigation

Axiome d’été autour d’une côte de porc

Posté par captainarverne le 11 août 2017

C’est la saison des barbecues, ce qui nous permet d’énoncer l’axiome suivant: les humains se divisent en deux catégories incompatibles, ceux qui regardent la télé, et ceux qui ne la regardent pas.

Vous l’aurez remarqué comme moi, si vous ne regardez pas la télé, votre regard est beaucoup plus interrogatif sur les grandes vérités toutes faites (comme le 11/09, les armes de destruction massives et l’opportunité de 600000 morts en Irak, le vilain Bachar et le gentil Qatar, le trop méchant Poutine et le fabuleux Obama, l’épouvantable Trump et la merveilleuse Hillary, le fabuleux extraordinaire superman bidule, j’ai oublié son nom, celui qui est président en France, l’Europe qui nous veut du bien, les lumières et la révolution, la théorie de l’évolution…), que si vous la regardez.

Moyennant quoi, si vous mélangez ces deux catégories d’individus dans un barbecue, il risque se produire quelques événements contraires à la bonne entente.

Vous l’aurez sans doute deviné en parcourant ce blog, je n’ai pas de télé.

Publié dans 11 septembre, vérité | 1 Commentaire »

Révélation

Posté par captainarverne le 8 octobre 2015

J’ai longtemps hésité à livrer ce témoignage. Je le poste aujourd’hui sur ce blog comme on lance une bouteille à la mer. C’est particulièrement difficile tant le sujet est personnel et intime. Peut-être que mes conclusions sont erronées, peut-être que je me trompe sur le sens de tout ça, mais au fond de moi, je sais qu’il n’en est rien. Que le lecteur lise et comprenne.

1972 ; j’ai six ans ; je suis assis coté hublot dans un avion qui relie Papeete à l’atoll d’Hao, au cœur des Tuamotu. Ma mère est assise près de moi, somnolente, un écouteur de la compagnie sur les oreilles. J’ai le ciel à ma droite. Nous rejoignons mon père, pilote d’aéronavale en poste sur l’atoll. C’est la grande époque des essais nucléaires en extérieur, de la guerre du Vietnam, du plein emploi et de l’insouciance absolue face à l’avenir. Rien ne vient affecter l’état de béatitude dans lequel nous baignons. Moi, à six ans, je vis un rêve tropical, tout en douceurs et en lagons turquoises. C’est le bonheur parfait dans un monde idéal. Je plonge dans les nuages à hauteur d’aile, vastes boursouflures blanches et denses.

Là, si près que j’en distingue les traits, et pourtant relativement éloigné, un homme me regarde, debout sur la masse floconneuse. Il porte une ample tunique rouge drapée de bleu. Il arbore une barbe carrée assez longue et très fournie. Ses deux bras sont tendus horizontalement, les mains ouvertes, paumes tournées vers moi. L’homme paraît grand ; son visage n’est en rien émacié, jeune, féminin, comme celui que l’on nous vend dans l’iconographie rose bonbon. C’est celui d’une personne virile, au caractère presque dur, un peu triste. Aucune lumière particulière ne le transfigure, aucun artifice. C’est un homme, certes vêtu d’une tunique, mais normal, mis à part qu’il tient debout sur un nuage comme si c’était de la roche. Beau ? Sans aucun doute, bien qu’il s’agisse typiquement d’un homme d’une autre culture et d’une autre époque que la mienne, et que ce jugement de valeur d’un gamin de six ans n’ait justement que peu de valeur. Je devance la question que l’on me poserait volontiers à ce stade : non, je ne distingue aucune blessure, ni sur les paumes, ni sur les poignets, ni sur les pieds. Et vous de penser : « Ce n’est donc pas Lui. » Je dis ce que j’ai vu. Lui, pas Lui, moi en tous cas, je sais immédiatement que le nom de cet homme est Jésus, sans l’ombre d’un doute. J’apprendrai par la suite que dans la tradition, le Christ en gloire n’est pas nécessairement représenté avec les stigmates.

L’avion semble contourner l’homme durant un temps assez long. Je suis sans doute un peu surpris par l’extrême étrangeté de la situation. Je crois me souvenir m’être exclamé : « Maman, regarde ! » Et elle de jeter un œil par le hublot et de retourner aussitôt à sa méditation musicale. Je ne puis imaginer qu’elle n’a pas vu l’homme. Mais comme elle semble n’y prêter aucune attention, c’est que tout est normal. Assis dans un fauteuil d’avion, je vois Jésus debout sur un nuage ; et alors ? C’est une chose qui est peut-être banale, qui doit arriver fréquemment.

2015. Les contours de ma vision se sont un peu estompés ; mais le visage du Christ tel qu’il m’est apparu est aussi net dans ma mémoire qu’au premier jour. J’ai peu parlé de cette vision ; à mes parents, ma grand-mère, ma femme, quelques religieux. Lors d’un entretien, un de ces religieux m’a ordonné de me taire sur le champ, profondément dérangé par ce que je lui racontais. Les autres, ma famille, mes proches, évitent le sujet, l’éludent, se taisent d’un air gêné pour moi. Peut-être que ce qui les dérange le plus, c’est l’avion. Cela ajoute il est vrai une touche irréelle, amusante et peu crédible à l’histoire. Voir Jésus dans un avion, et pourquoi pas dans son bain… ? Non, décidément pas très sérieux tout ça !

Longtemps, je me suis demandé ce que cela signifiait. Pourquoi moi, pourquoi à six ans au milieu du Pacifique sud, pourquoi ? Quel était le message, si message il y eut ? Je n’avais pas de réponse, sauf une conviction profonde ne m’ayant jamais lâché : un jour, toutes les réponses s’imposeraient par la mise en place d’événements terrestres. Cela, aussi sûrement que le marin voit la côte s’affiner en s’en approchant et que l’entrée du port se précise soudain.

Après avoir vu le Christ, j’ai vécu longtemps en état de grâce, dans une certitude métaphysique, une clairvoyance de l’acte créateur. Cela peu paraître prétentieux, mais, enfant, je connaissais l’essence infinie et intemporelle de l’univers et étais en mesure de l’expliquer à plus savant que moi. Cette connaissance me semblait normale, partagée par l’ensemble de l’humanité. J’avais connaissance de l’éternité de Dieu et pensais à tort que cela était facilement accessible à tous, à la portée de toutes les intelligences. J’étais imprégné par l’évidence. Je percevais l’éternité dans l’instant. J’avais sept ou huit ans et mon esprit contemplant l’instant, touchait les confins de l’univers et y percevait la main d’un Créateur en acte. C’était comme des flashs qui me saisissaient ; un voile qui se déchirait et me laissait entrevoir la beauté du monde au-delà du visible. Aujourd’hui, lorsque le doute me ronge, bien plus que le visage du Christ, ce sont ces instants de vision clairvoyante qui me rappellent à l’ordre. Oui, le ciel existe bel et bien ; et oui, notre vie ici-bas n’en est aucunement détachée, ni coupée. Nous sommes sinon au ciel, du moins DU ciel, là, ici, maintenant. Notre esprit étant si pesant et encombré, nous sommes justes incapables de percevoir cette réalité, l’éternité présente.

Bien plus tard, cette compréhension radicale s’est estompée. Et bien plus tard encore, je me suis aperçu que les grâces dont je bénéficiais étaient rares et gratuites. Mais la grâce demeure, sous une autre forme : une autre clairvoyance dirige ma vie par-delà mes faiblesses humaines ; celle de la providence, de la permanence d’un esprit amour en chaque minute de l’existence. J’ai conservé cette lucidité qui permet de ne jamais se couper complètement de la source d’éternité qui vit en nous ; lucidité qui manque tellement à notre monde désemparé, à notre époque folle. La grâce m’offre de reconnaître le bien, et ce qui s’y oppose. La grâce éclaire mon intelligence et me donne de percevoir les forces en présence dans le monde. Je perçois clairement celles qui réduisent l’homme à sa vie sensible et ses passions pour le couper de sa vie spirituelle. Surtout, je comprends que toutes ces forces opposées au bien n’ont qu’un seul et unique point commun, leur haine absolue du Christ. Par voie de conséquence, le Christ aujourd’hui se dessine clairement, fait perceptible par la seule intelligence, comme la porte ouvrant sur l’éternité. Le Christ et lui seul. Ce don de clairvoyance est sans nul doute tatoué en moi, indélébile, ancré à vie au tréfonds de mon esprit rebelle.

Ma quête de réponses m’a conduit à croire que Dieu pourrait m’attendre dans un monastère, que la vie religieuse s’imposait, puisque j’étais touché d’une marque particulière. J’ai donc après quelques errements, revêtu l’habit d’une communauté. Mais la grâce ne supprime pas la nature, et ma nature turbulente et trop libre ne pouvait s’accommoder de ce mode de vie. Je suis sorti de là avec plus de questions que de réponses.

J’ai couru le monde à pied, en voilier, à vélo, me suis marié, j’ai eu un enfant, le temps s’est écoulé, sans amoindrir mon désir de découvrir le sens de ma rencontre privée avec Jésus. Le 11 septembre 2001 a marqué le début de l’éclaircissement. Tout d’abord, j’ai comme tout le monde mordu à l’hameçon. L’événement sombre a obscurci ma vue plus qu’autre chose. Puis mes yeux se sont ouverts sur ce qu’il impliquait réellement : l’accomplissement plénier de l’Apocalypse. Le 11 septembre, c’était le dévoilement du plan satanique ; la mise à nu dans un grand ricanement de ses manipulations diaboliques pour couper l’homme de Dieu ; sa grande victoire affichée dans un cynique élan final ; l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial par le mensonge, la manipulation, l’hypnose télévisuelle et médiatique. Nous y sommes, il est désormais mondialement criminel d’être chrétien. On est traité de fasciste si l’on hait le mal, la déviance, l’apologie du crime, l’avortement, l’inversion amoureuse, l’euthanasie, la culture de mort et d’inversion maçonnique. Nous sommes au royaume du mensonge par le sophisme « mon corps m’appartient, c’est ma liberté… » et du rejet de Dieu et de son éternité, au nom d’une temporalité messianique de l’orgueil. L’Affaire du 11 septembre (je n’ose parler d’attentats tant il apparaît clairement que les discours mainstream sur le sujet sont des mensonges éhontés et ridicules) est un saut dans le néant. Soudain, le monde a changé. Soudain, j’ai compris. La septième trompette a sonné ce jour ou les tours sont tombées, quelles qu’en soient les raisons. Voici que je me tiens à la porte et je viens. Et bien Viens, Christ.

En un peu plus de dix ans, mes hésitations sont devenues certitudes. Nous sommes dans les temps apocalyptiques. Satan sur Terre est victorieux. En France, chaque année,  il tue plus de 200000 enfants dans le sein de leur mère et ce n’est pas encore assez. Il en veut plus, au nom du choix, de la liberté, du droit… Et en ce moment même, les gouvernants du pays à ses ordres se lancent dans de folles campagnes de promotion de ce crime insensé. La presse, les médias sont unanimes sur la question : c’est une belle victoire pour la femme, un immense progrès pour l’humanité. Une victoire contre qui ? Contre Dieu. La folie est générale, mondiale. Aucune Nation n’y échappe.

Que dire de la folie Israélienne, de la très prochaine et délirante reconstruction du temple, dans un climat de mort, de destruction, de vengeance, de haine absolue ? Que dire de la fourberie économique, de cet argent roi qui n’est plus que papier et dette ? Que dire des mensonges écologiques des puissants qui prétendent taxer et asservir les peuples au nom d’une vérité, de leur vérité, mais vendent à qui peut acheter, le droit de polluer plus et plus ? Que dire des manipulations du vivant, des OGM et des vaccins meurtriers ? Que dire… ? Au cours de la dernière décennie toute la machinerie satanique s’est emballée. Le monde entier a perdu le peu de bon sens qui lui restait. Il n’est plus un domaine où le mensonge n’est roi. Il suffit d’avoir des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Le bateau a percuté l’iceberg le 11 septembre 2001 et coule désormais. Mais les gens, nos proches même, continuent à danser sur le pont en admirant la mer si calme. Les charlies bêlent sans rien comprendre à ce qui se passe dans les cales.

Oui, c’est indéniablement terminé. Tout est consommé ; le rideau va tomber.

La réponse à la question « pourquoi moi, dans un avion au-dessus du Pacifique sud ? » m’apparaît aujourd’hui évidente. Par une grâce spéciale j’ai été mis en garde, car j’assisterai de mon vivant au retour en gloire du Christ sauveur.

Le temps n’est plus à la politique, il est à la conversion. Le temps n’est plus à la polémique, il est à l’amour fraternel. Chrétiens, l’ennemi n’est ni Vatican 2, ni l’église de la tradition, ni les églises d’autres traditions , ni même réformées ; … ni même l’Islam, le Bouddhisme, l’hindouisme. L’ennemi est ce Nouvel Ordre Mondial maçonnique aujourd’hui dominateur et victorieux et sa culture mortelle. Chrétiens, la seule peur au monde qu’il vous faut avoir est d’offenser votre Seigneur. Sachez que dans sa miséricorde infini, Il jugera sur l’amour et tiendra peu de compte du reste. Certes, que ceux qui ont la chance inouïe d’approcher les sacrements s’en rapprochent plus encore. Que ceux qui n’ont que l’amour, même si ce n’est qu’un petit amour embryonnaire, s’y cramponnent autant qu’ils peuvent car c’est là leur seule vraie richesse.

Puisse mon âme être prête lorsqu’Il reviendra, car j’ai été, moi plus qu’un autre, prévenu de ce qui allait advenir sous peu. Et puisse ce jour être un jour de grande joie pour l’humanité tout entière. Le Christ quand Il viendra, trouvera-t-il la foi sur Terre ? Telle est la question d’importance à laquelle il importe dès à présent d’apporter une réponse. Œuvrons chacun de nous pour le salut du plus d’âmes possible, car Il est à notre porte et l’humanité n’est pas vraiment disposée à le recevoir.

Publié dans 11 septembre, amour, apocalypse, avortement | 1 Commentaire »

Le retour du Christ et le 11 septembre 2001 (article interactif)

Posté par captainarverne le 31 janvier 2014

A la sortie de la messe et lors de mes activités paroissiales, je me suis livré à une enquête discrète. Il apparait que pour très peu de personnes, l’eschatologie est un sujet rémanent. Je me suis rendu compte d’un fait troublant: la prégnance d’un sentiment d’urgence est liée à certains facteurs, comme le temps passé devant la télé. D’autre part, il y a aujourd’hui une ligne de partage claire entre les personnes qui croient en la version officielle des événements du 11 septembre 2001, et celles qui sont persuadées que cette version est par trop incohérente pour être vraie. Et une concordance entre cette ligne de partage et celle concernant le sentiment d’urgence, ou non, de la parousie. Depuis 2001, on assiste, avec un indéniable rapport de cause à effet, à une augmentation du sentiment de perte de Sens et d’un grand bouleversement civilisationnel en cours. Souhaitant élargir mon enquête, je pose donc les mêmes questions, celles posées à la sortie de la messe, aux visiteurs du blog. Ce questionnaire présuppose un minimum de chrétienté, mais que cela n’empêche pas les non-croyant d’y jeter un œil. Merci de prendre quelques minutes pour y répondre (il suffit de cocher des cases). Nous en tirerons certainement d’étranges et édifiantes conclusions!

Vous êtes chrétien, le retour du Christ en gloire est donc objet de foi. Dans quelle fourchette de temps situez-vous ce retour?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Avez-vous déjà discerné dans l'histoire ou l'actualité, l'avènement de signes annoncés par l'Apocalypse ?

Chargement ... Chargement ...

Regardez-vous la télévision?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Pour vous, les événements du 11 septembre 2001 évoquent:

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Dans quelle catégories vous situez-vous ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

Publié dans 11 septembre, apocalypse, Christ, eschatologie, informations, médias, Non classé, Nouvel Ordre Mondial, parousie, télévision | 6 Commentaires »

 

Lancelxcvheh |
Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Domanova
| Linklogdendcom
| Trenchhomme