• Derniers articles ou vidéos

  • Archives

  • catégories

  • Pages annexes

  • Le christianisme, c’est l’aventure. Un chrétien aujourd’hui marche en dehors des sentiers battus

    Je ne fais pas dans la dentèle et n'ai pas peur des sujets qui fâchent, parfois iconoclastes. Mon angle de vue est la finalité de l'homme, qui est d'être glorifié et voir Dieu tel qu'Il est. L'enseignement du Christ est ma nourriture, comme l'amour qu'Il a pour moi et réciproquement. Vous trouverez des articles exposant le point de vue chrétien sur l'avortement, l'écologie, le sociétal d'une manière générale, le Nouvel Ordre mondial, la politique du gouvernement, l'actualité, des commentaires de l'évangile, des exhortations à suivre le Christ... Écrire sur cette tribune me prend du temps; je le fais pour vous, alors n'hésitez pas à donner votre avis, à lancer des débats et à manifester votre soutien. Bonne navigation

Les voiles de l’Immaculée et ses besoins

Posté par captainarverne le 24 mars 2017

Je suis honoré de me retrouver au cœur d’un tel projet, objet d’une attention particulière de la Sainte Vierge, qui me prend tel que je suis, (certainement le moins catho d’entre mes lecteurs et alentour, capitaine balourd et rebelle!), pour conduire sa barque autour du monde. Et honoré aussi de constater que notre folie suscite un peu d’intérêt! Car oui, c’est un projet fou, germé dans la tête d’inconscients qui se sont persuadés qu’un voilier pouvait voguer grâce à la providence.
En quelques mots, il s’agit d’un pèlerinage autour du monde. Une vierge pèlerine à bord, à la rencontre des croyants, chrétiens mais pas que, Marie étant le passeport absolu de ce voyage. L’idée est de tourner une série de reportages à la manière de « j’irai dormir chez vous », d’Antoine de Maximy (voir sur youtube), en y ajoutant les dimensions spirituelles et maritimes, sous l’intitulé « je viens prier chez vous ». Nous nous sommes engagés à visiter quelques points-coeur, caméra au poing, en soutien à cette œuvre magnifique actuellement persécutée, (tous, ce ne sera malheureusement pas possible). Nous voulons montrer cette belle humanité tournée vers son créateur. Nous voulons montrer simplement, par quelques images, que par Marie, Dieu conduit les hommes vers un destin unique, une promesse de béatitude. Si nous pouvons filmer un peu d’Espérance, de Foi et de Charité, alors le voyage sera une réussite. Nous souhaitons pouvoir accueillir des passagers membres de l’association, qui viendront naviguer et témoigner avec nous le temps d’une escale. Nous distribuerons des médailles mariales, des chapelets, des images pieuses aux bateaux de rencontre. Voir la page du projet sur ce Blog.
Et sur le blog
http://jeviensprierchezvous.blogspot.fr/
Parlons de nos besoins et de ce que pourrait nous apporter la providence (pardon d’aborder un sujet si trivial). Le voilier est intégralement financé par un unique et généreux donateur, ce qui représente la plus grosse part du budget. Mais pour l’heure, même s’il est en parfait état et apte à prendre la mer, il n’ira pas loin. Il lui manque un peu de matériel pour devenir vraiment hauturier. Pour l’essentiel: une batterie de démarrage; un panneau solaire; un radeau de survie; un moteur d’annexe; (et même une nouvelle annexe, mais ce serait du luxe); un compas de relèvement; et comble du luxe, un téléphone satellitaire Iridium pour la sécurité et la facilité… Nous devons encore financer le matériel audio visuel, caméras go pro x 4, ordinateur embarqué. Et puis la première grosse intendance et la première année de fonctionnement dans l’Atlantique, part non négligeable. On peut chiffrer ces premières dépenses aux alentours de 10000€, à condition d’éviter les marinas et les ports, de ne pas avoir à rentrer urgemment en France, de limiter les dépenses pour le voilier. Pour cela, évidemment, l’idéal serait de trouver un sponsor, une entreprise dont le voilier porterait le logo en plus de celui de l’Immaculée. Je ne pense pas que Marie s’en offusquerait! Mais nous comptons surtout réunir un bon nombre d’adhérents dans l’association « les voiles de l’Immaculée ». Nous avons porté l’adhésion minimum à 30 euros. Il va sans dire que nos membres bienfaiteurs peuvent élever leur cotisation dans la limite de leurs capacités financières! Un radeau de survie cl2 6 places par exemple coûte 1250 euros et c’est non seulement indispensable, mais obligatoire. Moi je peux naviguer sans, avec mon fils, à nos risques et périls, assumant d’être hors la loi; mais pas question dans ce cas d’accueillir des équipiers! Depuis que le rôle de skipper m’est échu, je paye de ma poche moultes aller-retour en Angleterre, (car le voilier est encore à Plymouth), ce dont je n’ai absolument pas les moyens avec mes maigres droits d’auteur (je suis un pauvre écrivain), d’autant que ce n’était pas du tout prévu dans le budget de la famille. A pâques, nous ramenons le voilier à Brest et je me demande encore comment je vais financer cette première « petite » navigation, sachant qu’il va falloir mettre le bateau à l’eau (il est au sec pour le moment), investir dans quelques cartes de la Manche et du Four, dans la fameuse batterie de démarrage, dans un chargeur 12v/18v pour mon PC, dans un plein de gasoil et une première intendance, dans deux gilets auto-gonflants, dans deux billets Roscoff/Plymouth… On approche déjà les 500€ pour cette seule petite nav de 36 heures, et nous n’aurons pas encore le radeau de survie obligatoire.
Voilà, désolé de cet étalage de besoins. Nous aimerions entamer le voyage en septembre 2017. Il faut donc rameuter un maximum d’équipiers à 30€, beaucoup à 50€, et quelques uns sans limite!
Nous ressentons vraiment Marie derrière cette aventure. Elle veut boucler cette boucle. Jusque-là, je suis fasciné par l’enchaînement providentiel des événements. Moi, je n’y vais, je ne quitte le confort de ma maison auvergnate, mon épouse qui restera à terre, et la proximité du p Patrick que parce j’ai l’absolue certitude que ce projet vient d’Elle. Je suis aussi absolument convaincu qu’Elle aplanira toutes les difficultés, financières et autres, et que son voilier hissera les voiles en septembre. Mais humainement, je vous avoue me sentir un peu dépassé!
Pour le cas ou vous décideriez d’adhérer à l’association, vous pouvez expédier votre cotisation à l’ordre des voiles de l’Immaculée, à Jean Noël, notre président; adresse: Jean Noël René, les Aspes, 46500 Gramat; ou à moi-même à l’adresse: régis de la Turmelière, le Fraisse, 63630 Saint Bonnet le Chastel
J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que les voiles de l’Immaculée compte déjà une donatrice bienfaitrice. Merci à elle.
Bien à vous et à la grâce de l’Immaculée,
Régis

Publié dans aventure, Compostelle, espérance, pèlerinage, providence, saint jacques, saint Joseph, voilier | Pas de Commentaire »

Adhérez!

Posté par captainarverne le 22 mars 2017

Amis chrétiens, je vous invite à devenir équipiers des « Voiles de l’immaculée ». Pour ceux qui visitent ce blog régulièrement, vous le savez, un voilier est mis à la disposition de l’association, le Maris Stella, (Fetia no te Moana en tahitien, car il est d’usage de donner un nom tahitien à un wharram). Je vous rappelle la nature de l’aventure: un tour du monde marial, avec comme passagère VIP une vierge pèlerine, à la rencontre des chrétiens du monde et des points-coeur en particulier; le tout filmé et relaté dans un blog, des conférences et un livre. Le voilier est financé, mais il n’ira pas loin sans équipiers! Plus l’association comptera de membres, plus le Maris Stella, sa passagère de choc et son skipper seront en mesure d’accomplir cette mission spéciale, ce grand pèlerinage autour du monde. L’association « Les voiles de l’Immaculée » est en mesure de recevoir vos adhésions. Pour « embarquer », c’est simple, contactez-moi, ou Jean Noël notre président via le blog http://jeviensprierchezvous.blogspot.fr/. Je vous communiquerai l’adresse où faire parvenir votre cotisation de 50€.

Et vous pourrez même embarquer physiquement sur notre voilier, pour un tour en rade de Brest, le temps d’un chapelet et d’un apéro, ou d’une virée au Marquises! (voir conditions d’embarquement sur le blog http://jeviensprierchezvous.blogspot.fr/ à la page charte des équipiers).

Départ en septembre 2017. Première étape, Compostelle.

Objectif 300 équipiers! (pas tous à la foi…)

85c084b3-5ea3-461c-e6eb-0130aed338b4

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans argent, aventure, chapelet, Immaculée conception, pèlerinage, voilier | Pas de Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée, je viens prier chez vous

Posté par captainarverne le 18 mars 2017

Quelques nouvelles de l’aventure:

marie2

Tout est désormais officiel. Le voilier partira bien en Septembre, se lançant dans un grand pèlerinage autour du monde, avec à son bord une vierge pèlerine.

L’association les voiles de L’Immaculée est désormais habilitée à recevoir ses membres d’équipage. (Statuts déposés, compte en banque ouvert.)

La première grande navigation du Maris Stella débutera le 19 avril, si la météo le permet, par une petite traversée Plymouth Brest. L’équipage sera composé de quatre personnes: moi-même et trois membres de l’association.

Je vous invite à partager sur vos facebook et autres médias, le teaser définitif ainsi que la page de ce blog dédié.

Image de prévisualisation YouTube

« La planète est magnifique et témoigne de l’amour divin. Ainsi grâce au voyage maritime, l’équipage du Maris Stella pourra s’immerger au cœur de la création, filmer le rorqual bleu, la raie manta, le grand requin marteau, les dauphins volant sur la crête des vagues, la nuit sauvage au milieu de l’océan, la passe d’un atoll au petit matin. Le but de ce voyage est aussi et surtout de venir à la rencontre des croyants du monde et rendre compte par l’image et l’écriture de cette humanité qui se tourne vers son Créateur. L’équipage a pour mission de filmer la Foi, l’Espérance et la Charité sous toutes ses formes. N’est-ce pas ce que l’homme possède de plus précieux ? Un programme ambitieux, vaste, porteur de respect fraternel, de paix et d’unité. Grâce à Marie, passagère VIP ! »

Publié dans aventure, Immaculée conception, livre, marie, pèlerinage, voilier | Pas de Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée

Posté par captainarverne le 13 février 2017

Me voici de retour après une semaine en Angleterre.

Je suis arrivé à Londres (Stansted) depuis Grenoble le samedi 4. Je suis resté deux jours dans la capitale. Le dimanche, messe catholique dans une paroisse où l’on parlait plus français qu’anglais. J’ai été très agréablement surpris par la jeunesse de l’assemblée, le nombre presque grouillant des enfants. Cela fait un choc après ma paroisse d’Arlanc, dont l’âge moyen dépasse 70 ans et où seuls les huit premiers rangs sont occupés. Je ne vais pas entrer dans les détails liturgiques, ni exprimer mes énervements à constater que là-bas aussi, on prononce les paroles de la consécration en traduisant le latin accipite par « take », on envoie une péquine en mini jupe au Tabernacle, on communie à la main.

Le lundi, je suis allé voir la relève des horses guards de la reine. Puis par curiosité, j’ai assisté à la « messe » anglicane dans la cathédrale de Westminster. Liturgie identique en tous points à la liturgie progressiste V2. Je n’ai tout de même pas communié, mais si je n’avais pas su où j’étais, j’aurais pu confondre.

Le mardi, départ pour Plymouth pour voir le bateau. J’ai été accueilli très chaleureusement par les propriétaires. Ils se sont pliés en quatre pour rendre mon séjour agréable. J’ai inspecté l’objet sous toutes les coutures durant deux jours. Ce voilier est en très bon état, parfait pour le projet, et la vierge de Rocamadour s’y sentira à son aise. Avec l’accord des membres de l’équipe, et de Jean Noël, j’ai donc fait une offre d’achat qui a été acceptée. Le voilier n’est pas encore à nous, mais c’est une question de quelques jours, le temps de transférer sommes et papiers. On peut donc dire que le projet « Les voiles de l’Immaculée, J’irai prier chez vous » vient de franchir une étape décisive. A ce sujet, je vous informe qu’un blog lui sera prochainement dédié (blog catho sur une ligne pure et droite, dans lequel je devrai fermer ma bouche sur les sujets non politiquement corrects!).

Que dire de l’Angleterre, sinon qu’on y mange vraiment très mal, que les Anglais ne sont pas fichus de bricoler un sandouiche potable, et qu’il a fallu que je me colle aux fourneaux chez mes hôtes pour me sustenter de spaghettis dignes de ce nom avec une sauce aux champignons revenus aux échalotes, vinaigre balsamique et crème, des pommes de terre sautées qui ne sortent pas d’une boite, un gâteau au chocolat fondant, et des bricoles autres que des beans sucrés vomis sur des toasts!

Enfin, j’ai pris le ferry Plymouth/Roscoff, le 10 à 22h. Puis au matin du 11, j’ai entrepris de traverser la France de Roscoff à mon village perché en Auvergne, en auto-stop! Neuf cent km en deux jours avec mes pancartes en carton sur le bord des routes. A 50 ans, ce n’est pas banal. Le rosaire aidant, ce voyage de retour a été riche en rencontres. Il y aura peut-être quelques équipiers de plus dans l’aventure.IMGA0038

IMGA0028

IMGA0031

85c084b3-5ea3-461c-e6eb-0130aed338b4

Publié dans aventure, chapelet, France, providence, randonnée, voilier | 2 Commentaires »

Une brève histoire de la providence.

Posté par captainarverne le 17 janvier 2017

Pour tous ceux qui doutent encore…

Comme vous le savez peut-être, c’est sur le chemin de Compostelle que ma vie a pris un tournant décisif. Saviez-vous aussi qu’au beau milieu de ce premier chemin au départ du Puy, alors qu’il me restait l’Espagne à traverser, une personne me contacte et m’annonce qu’elle m’offre son voilier afin que je puisse m’en servir à une noble cause. Si bien que j’ai survolé les sept cent derniers kilomètres, pressé de concrétiser un projet de navigation chrétienne qui me tenait à cœur. Il se trouve qu’une fois rentré chez moi, la personne avait changé d’avis, me laissant dans l’incompréhension des plans de Dieu à mon égard, et dans le doute aussi, je dois l’avouer.

Pour bien m’ancrer dans la providence, Dieu, par l’intercession du grand saint Jacques, me donne quelques mois plus tard, un autre voilier, ayant pris soin de m’adjoindre auparavant, par une grâce miraculeuse, la plus ineffable des équipières ! C’est ainsi que la nénette et moi sommes partis sur les océans à bord du Far Away, oubliant le projet chrétien dans la précipitation.

En 2012, au terme de longues épopées océaniques et d’aventures innombrables, nous vendons notre voilier, fatigués et désireux de nous constituer une base terrestre. Mon premier geste est de repartir à Compostelle, de Vezelay en hiver, pour remercier. Sitôt à terre, dire merci pour ces années incroyables est ce qui m’est apparu le plus urgent et important.

Mais depuis que je suis à terre, l’idée d’un projet de navigation chrétienne me trotte dans la tête. Comme c’est bizarre ! J’y pense, ça tourne et ça cogite, j’en parle avec mes fidèles compagnons de prière, sainte Thérèse de l’enfant Jésus, saint Joseph, le grand Jacques et Marie Immaculée bien entendu. « Et si je partais autour du monde en pèlerin, en émissaire, en ambassadeur des paroisses, à la rencontre des chrétiens du monde ? Dis, Marie, que penses-tu d’avoir un voilier à tes armes, dis Marie, dis ?» En même temps, je conclu un pacte avec cette providence qui ne m’a jamais abandonné : si Marie bénit ces délires maritimes, le voilier viendra d’Elle de façon claire et nette. Je ne repartirai pas en mer sans cette certitude. Souriez, souriez ! Moi aussi je souris, me rendant compte que le temps n’enlève rien à la naïveté.

Et voilà que je me retrouve à filmer le p Patrick, et que j’entre peu à peu dans la nécessité d’être tout à Dieu, car l’heure tourne, si je puis dire. Chez le père Patrick, je rencontre une personne qui tient un gîte sur le camino, tout près de notre Dame de Rocamadour, celle-là même qui conduit les marins à bon port. Quelques mois plus tard, ce gardien du chemin de saint Jacques, poussé par une force folle, m’annonce qu’il ne trouve pas si stupide les élans maritimes spirituels que j’étale depuis des années dans ce blog, et qu’il se pourrait bien qu’il en soit, de façon très concrète.

Si Ça, ce n’est pas un gros coup de la providence, alors c’est que tout ce en quoi nous croyons n’est que la vague de la mer que le vent agite et soulève, pour reprendre la lettre de saint Jacques.

Je laisserai à mon futur équipier le soin de se présenter quand les choses auront pris un tour un peu plus précis.

Sans oublier de remercier saint Jacques! Ce grand saint frère de Jean m’aime bien, c’est incompréhensible, mais désormais absolument indéniable.

Si votre vie part à la dérive, rendez-lui visite à pied, ce ne sera pas du temps perdu.

Publié dans aventure, Compostelle, espérance, grâce, Immaculée conception, marie, providence, saint jacques, voilier | 1 Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée, encore plus précis

Posté par captainarverne le 12 janvier 2017

Le projet se précise de plus en plus. Il reprendra le concept des reportages documentaires d’Antoine de Maximy, ‘j’irai dormir chez vous », en y ajoutant les dimensions maritimes et chrétiennes. Je propose le concept à KTO sous le nom: « j’irai prier chez vous » (trouvé par mon camarade Marc Menou; la classe, non? Merci à lui). Ce sera donc une série de reportages cathos aventureux inédits. La chaîne KTO acceptera-t-elle de s’investir dans le projet? Ce serait magnifique!

Comme le souligne un autre camarade jn René, le financement du bateau se fera sous forme de prêt sur trois ans, ou quatre si l’on compte un éventuel retard dû à des impondérables (le temps d’un tour du monde), puisque le ou les prêteurs récupèreront leurs mises à la revente du bateau, avec possibilité ou non d’en faire don à une association, choix libre et sans engagement.

Qui en est?

Publié dans aventure, christianisme, réveil chrétien, voilier | 1 Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée, le projet se dessine

Posté par captainarverne le 10 janvier 2017

Le projet se dessine peu à peu, simple et radical. J’en ai touché quelques mots à mon cher p Patrick qui me soutient pleinement!

En quelques mots, il consisterait à accomplir un tour du monde à la rencontre des paroisses, en Afrique, en Amérique, dans les îles les plus reculées des Australes, en Indonésie.

A chaque rencontre, une prière commune, un reportage, des images, des articles, la distribution d’un lot de médailles miraculeuses, de chapelets. Comment vivent les chrétiens aux Marquises? Cela ne vous intéresse-t-il pas de le savoir? Au cours de nos précédents périples maritimes, nous avons pu découvrir la vie de prière de villages reculés, comme à Tauata, où les activités de la vie courante s’arrêtent à 16h, que les villageois jouent au volley sur le terrain communal ou discutent sur un parvis. Parce qu’à 16h30, la cloche de l’église sonne et appelle chacun à s’y rendre pour la prière du soir! Et croyez-moi, l’église est pleine, tous les jours que Dieu fait. Cela vous épate? Il y a de quoi.

Je pars donc à la rencontre de ces gens qui prient, qui nous dépassent de loin dans l’attente du Sauveur; et je vous en témoigne.

L’instrument de ce voyage sera un minuscule catamaran Wharram, un Tanenui, voilier non ostentatoire, apte au large et à se faufiler dans toutes les baies où d’autres navires plus gros ne rentreraient pas, à l’esthétique pure et tribale adaptée à ces îles.

Le coût de ce voilier tout équipé est de 10000 euros. Le deal serait qu’en fin de voyage, le généreux mécène qui aurait avancé l’argent rentre dans ses frais à la revente du bateau au même prix, et puisse, soit conserver l’argent, soit en faire don à une œuvre catholique de son choix. De mon côté, je demande à saint Joseph que cela se passe ainsi pour le financement, en signe que ce projet est validé par le ciel.

Il ne reste plus que le signe de cette validation. Moi, je suis prêt et la nénette aussi, au point qu’elle prendrait éventuellement mon relais pour un deuxième grand tour en solo!

gallery-classicdesigns-073un Tanenui sous voile

Publié dans aventure, providence, réveil chrétien, saint Joseph, voilier | 5 Commentaires »

1234
 

Lancelxcvheh |
Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Domanova
| Linklogdendcom
| Trenchhomme