• Derniers articles ou vidéos

  • Archives

  • catégories

  • Pages annexes

  • Le christianisme, c’est l’aventure. Un chrétien aujourd’hui marche en dehors des sentiers battus

    Je ne fais pas dans la dentèle et n'ai pas peur des sujets qui fâchent, parfois iconoclastes. Mon angle de vue est la finalité de l'homme, qui est d'être glorifié et voir Dieu tel qu'Il est. L'enseignement du Christ est ma nourriture, comme l'amour qu'Il a pour moi et réciproquement. Vous trouverez des articles exposant le point de vue chrétien sur l'avortement, l'écologie, le sociétal d'une manière générale, le Nouvel Ordre mondial, la politique du gouvernement, l'actualité, des commentaires de l'évangile, des exhortations à suivre le Christ... Écrire sur cette tribune me prend du temps; je le fais pour vous, alors n'hésitez pas à donner votre avis, à lancer des débats et à manifester votre soutien. Bonne navigation

Les voiles de l’Immaculée, des Sables à Brest

Posté par captainarverne le 26 mai 2017

Remise officielle de la Vierge de Rocamadour aux Sables d’Olonne par l’abbé Lautram, aumonier du Vendée Globe; convoyage du voilier de Plymouth à Brest, Régis et Jean Noël; premières visites de ND.

Image de prévisualisation YouTube

Adhérez au Voiles de l’Immaculée. Faites suivre le lien de la vidéo. Abonnez-vous à la chaîne youtube.

Publié dans aventure, Immaculée conception, marie, voilier | Pas de Commentaire »

Nouvelles du voilier de Marie

Posté par captainarverne le 8 mai 2017

Des nouvelles de notre pèlerinage Marial, de Compostelle à Compostelle par le tour du monde:
L’aventure prend forme. Souvent de façon inattendue, comme en témoigne l’incendie qui a ravagé le chantier anglais où le Fetia no te Moana (Maris Stella) était au sec, ne laissant qu’un tas de cendre de trois voiliers et d’un mobile-home autour de notre catamaran, qui lui, resplendit dans sa peinture neuve. Et la veille de la mise à l’eau, la panne presque définitive de la grue, qui force mon équipage et moi même à rentrer en France par le ferry!
Je vous rassure, le bateau est désormais à l’eau, amarré à un ponton, prêt à lever l’ancre. Mais cette histoire de grue, tout de même, c’est un peu fort! Figurez-vous que l’engin n’a pas défailli en 50 ans de bons et loyaux services. La veille de mon arrivée à Plymouth avec Edgar, Gaétan et Matthieu, la pompe à injection explose. La grue est posée sur ses vérins derrière le bateau, immobile pour un temps indéfini. Que comprendre, sinon que quelqu’un veille à empêcher le bateau de Marie d’accomplir sa mission, et que Marie, elle, veille au grain?
Jean Noël et moi sommes invités le 13 mai aux Sables d’Olonnes pour une cérémonie maritime très spéciale: la remise des prix du Vendée Globe, un temps de navigation et une messe comportant la remise officielle à notre équipage, de la Vierge de Rocamadour qui a veillé sur chaque coureur solitaire durant la course, depuis l’église des Sables.
A la suite de cette cérémonie, qui baptisera en conditions réelles la nouvelle veste de mer de Jean-Noël, lui et moi embarquons de nouveau à Roscoff pour Plymouth (par le ferry de 15h le 15 mai). Notre président a pris son courage à deux mains et se lance dans la navigation à voile! Il ramène le bateau à Brest avec le grade de second. Dois-je vous révéler quelles ruses et trésors de diplomatie il a fallu que la providence emploie pour décider ce terrien à embarquer sur son propre navire?
Il reste une place pour ce convoyage, si cela intéresse quelqu’un.
En Marie,
régis

Publié dans aventure, Compostelle, espérance, Immaculée conception, marie, pèlerinage, saint jacques, voilier | 3 Commentaires »

Adhérez!

Posté par captainarverne le 22 mars 2017

Amis chrétiens, je vous invite à devenir équipiers des « Voiles de l’immaculée ». Pour ceux qui visitent ce blog régulièrement, vous le savez, un voilier est mis à la disposition de l’association, le Maris Stella, (Fetia no te Moana en tahitien, car il est d’usage de donner un nom tahitien à un wharram). Je vous rappelle la nature de l’aventure: un tour du monde marial, avec comme passagère VIP une vierge pèlerine, à la rencontre des chrétiens du monde et des points-coeur en particulier; le tout filmé et relaté dans un blog, des conférences et un livre. Le voilier est financé, mais il n’ira pas loin sans équipiers! Plus l’association comptera de membres, plus le Maris Stella, sa passagère de choc et son skipper seront en mesure d’accomplir cette mission spéciale, ce grand pèlerinage autour du monde. L’association « Les voiles de l’Immaculée » est en mesure de recevoir vos adhésions. Pour « embarquer », c’est simple, contactez-moi, ou Jean Noël notre président via le blog http://jeviensprierchezvous.blogspot.fr/. Je vous communiquerai l’adresse où faire parvenir votre cotisation de 50€.

Et vous pourrez même embarquer physiquement sur notre voilier, pour un tour en rade de Brest, le temps d’un chapelet et d’un apéro, ou d’une virée au Marquises! (voir conditions d’embarquement sur le blog http://jeviensprierchezvous.blogspot.fr/ à la page charte des équipiers).

Départ en septembre 2017. Première étape, Compostelle.

Objectif 300 équipiers! (pas tous à la foi…)

85c084b3-5ea3-461c-e6eb-0130aed338b4

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans argent, aventure, chapelet, Immaculée conception, pèlerinage, voilier | Pas de Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée, je viens prier chez vous

Posté par captainarverne le 18 mars 2017

Quelques nouvelles de l’aventure:

marie2

Tout est désormais officiel. Le voilier partira bien en Septembre, se lançant dans un grand pèlerinage autour du monde, avec à son bord une vierge pèlerine.

L’association les voiles de L’Immaculée est désormais habilitée à recevoir ses membres d’équipage. (Statuts déposés, compte en banque ouvert.)

La première grande navigation du Maris Stella débutera le 19 avril, si la météo le permet, par une petite traversée Plymouth Brest. L’équipage sera composé de quatre personnes: moi-même et trois membres de l’association.

Je vous invite à partager sur vos facebook et autres médias, le teaser définitif ainsi que la page de ce blog dédié.

Image de prévisualisation YouTube

« La planète est magnifique et témoigne de l’amour divin. Ainsi grâce au voyage maritime, l’équipage du Maris Stella pourra s’immerger au cœur de la création, filmer le rorqual bleu, la raie manta, le grand requin marteau, les dauphins volant sur la crête des vagues, la nuit sauvage au milieu de l’océan, la passe d’un atoll au petit matin. Le but de ce voyage est aussi et surtout de venir à la rencontre des croyants du monde et rendre compte par l’image et l’écriture de cette humanité qui se tourne vers son Créateur. L’équipage a pour mission de filmer la Foi, l’Espérance et la Charité sous toutes ses formes. N’est-ce pas ce que l’homme possède de plus précieux ? Un programme ambitieux, vaste, porteur de respect fraternel, de paix et d’unité. Grâce à Marie, passagère VIP ! »

Publié dans aventure, Immaculée conception, livre, marie, pèlerinage, voilier | Pas de Commentaire »

A votre avis…? Venez répondre à une question importante.

Posté par captainarverne le 27 janvier 2017

Je suis en plein brainstorming. La préparation du tour du monde des voiles de l’Immaculée bat son plein (voir page dédiée « j’irai prier chez vous »). Nous en sommes encore à nous poser une question fondamentale, qui conditionnera tout le voyage. Elle se résume ainsi: faut-il un grand bateau ou un petit bateau? le Naraï qui fait plus de 12m, ou le Tanenui qui en fait juste 9?

gallery-classicdesigns-073tanenui

Voici les arguments en faveur du petit, le Tanenui: il faut qu’il y ait une dimension radicale et dépouillée dans l’aventure. Un voilier pas cher, ultra simple, sportif,  pour une grande boucle Mariale. Il sera peut-être plus facile de communiquer avec un petit voilier qu’avec un gros, dans la mesure ou la taille moyenne des voiliers autour du monde dépasse largement les 12 m; un petit voilier sera l’exception. Le petit voilier peut éventuellement se monter sur une grève au moyen d’un simple palan. Il peut se faire tirer sur une remorque. Il se fait oublier par son coût d’entretien faible. C’est juste un instrument pour atteindre un but. Je vais me retrouver seul plus souvent qu’à mon tour, donc j’aurai plus de facilités avec le petit. Il peut à l’occasion accueillir un passager.

Les arguments contre sont les suivants: le petit Wharram est moins polyvalent. Les longues remontées au vent dans un alizé soutenu relèveront de l’exploit sportif, et il y en aura! Le petit est donc contraint par un programme plus stricte s’éloignant peu de la bande inter-tropicale. Sa capacité d’accueil est restreinte. Si les membres de l’association veulent naviguer, ils devront prendre leur tour. Je n’ai plus 20 ans et j’ai pris l’habitude de naviguer sur des gros voiliers confortables.

85c084b3-5ea3-461c-e6eb-0130aed338b4naraï

Les arguments pour le Naraï sont les suivants: voilier rapide, plan de pont spacieux, capacité d’accueil conséquente dans un bon confort. Dispose d’une vraie cuisine avec un vrai four. Programme de navigation plus étendu (on n’hésitera plus à descendre aux Australes et aux Gambiers). Faible tirant d’eau comme le Tanenui, permettant de se réfugier dans des mangroves ou des rivières. On peut embarquer une vierge de Rocamadour grandeur nature.

Contre le Naraï: plus délicat à manier seul, (quoique). Entretien plus onéreux, ne se tire pas au sec avec les moyens du bord. Beaucoup plus cher à l’achat.

Je vous invite donc à vous exprimer sur la question. Pas besoin de vous y connaître en voile. Donnez votre avis en imaginant que vous viendriez bien passer un moment à bord.

Quel bateau pour le tour du monde de la Vierge de Rocamadour?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Publié dans Immaculée conception, voilier | 7 Commentaires »

Une brève histoire de la providence.

Posté par captainarverne le 17 janvier 2017

Pour tous ceux qui doutent encore…

Comme vous le savez peut-être, c’est sur le chemin de Compostelle que ma vie a pris un tournant décisif. Saviez-vous aussi qu’au beau milieu de ce premier chemin au départ du Puy, alors qu’il me restait l’Espagne à traverser, une personne me contacte et m’annonce qu’elle m’offre son voilier afin que je puisse m’en servir à une noble cause. Si bien que j’ai survolé les sept cent derniers kilomètres, pressé de concrétiser un projet de navigation chrétienne qui me tenait à cœur. Il se trouve qu’une fois rentré chez moi, la personne avait changé d’avis, me laissant dans l’incompréhension des plans de Dieu à mon égard, et dans le doute aussi, je dois l’avouer.

Pour bien m’ancrer dans la providence, Dieu, par l’intercession du grand saint Jacques, me donne quelques mois plus tard, un autre voilier, ayant pris soin de m’adjoindre auparavant, par une grâce miraculeuse, la plus ineffable des équipières ! C’est ainsi que la nénette et moi sommes partis sur les océans à bord du Far Away, oubliant le projet chrétien dans la précipitation.

En 2012, au terme de longues épopées océaniques et d’aventures innombrables, nous vendons notre voilier, fatigués et désireux de nous constituer une base terrestre. Mon premier geste est de repartir à Compostelle, de Vezelay en hiver, pour remercier. Sitôt à terre, dire merci pour ces années incroyables est ce qui m’est apparu le plus urgent et important.

Mais depuis que je suis à terre, l’idée d’un projet de navigation chrétienne me trotte dans la tête. Comme c’est bizarre ! J’y pense, ça tourne et ça cogite, j’en parle avec mes fidèles compagnons de prière, sainte Thérèse de l’enfant Jésus, saint Joseph, le grand Jacques et Marie Immaculée bien entendu. « Et si je partais autour du monde en pèlerin, en émissaire, en ambassadeur des paroisses, à la rencontre des chrétiens du monde ? Dis, Marie, que penses-tu d’avoir un voilier à tes armes, dis Marie, dis ?» En même temps, je conclu un pacte avec cette providence qui ne m’a jamais abandonné : si Marie bénit ces délires maritimes, le voilier viendra d’Elle de façon claire et nette. Je ne repartirai pas en mer sans cette certitude. Souriez, souriez ! Moi aussi je souris, me rendant compte que le temps n’enlève rien à la naïveté.

Et voilà que je me retrouve à filmer le p Patrick, et que j’entre peu à peu dans la nécessité d’être tout à Dieu, car l’heure tourne, si je puis dire. Chez le père Patrick, je rencontre une personne qui tient un gîte sur le camino, tout près de notre Dame de Rocamadour, celle-là même qui conduit les marins à bon port. Quelques mois plus tard, ce gardien du chemin de saint Jacques, poussé par une force folle, m’annonce qu’il ne trouve pas si stupide les élans maritimes spirituels que j’étale depuis des années dans ce blog, et qu’il se pourrait bien qu’il en soit, de façon très concrète.

Si Ça, ce n’est pas un gros coup de la providence, alors c’est que tout ce en quoi nous croyons n’est que la vague de la mer que le vent agite et soulève, pour reprendre la lettre de saint Jacques.

Je laisserai à mon futur équipier le soin de se présenter quand les choses auront pris un tour un peu plus précis.

Sans oublier de remercier saint Jacques! Ce grand saint frère de Jean m’aime bien, c’est incompréhensible, mais désormais absolument indéniable.

Si votre vie part à la dérive, rendez-lui visite à pied, ce ne sera pas du temps perdu.

Publié dans aventure, Compostelle, espérance, grâce, Immaculée conception, marie, providence, saint jacques, voilier | 1 Commentaire »

Les voiles de l’Immaculée

Posté par captainarverne le 6 janvier 2017

2016 s’est achevée et ne m’a pas rendu moins fou. Le Projet des voiles de l’Immaculée me trotte dans la tête, de plus en plus fort, de plus en plus pressant.

Toujours sur une base de catamaran Wharram, (voir ce que je dis des Wharram sur radio Courtoisie) plusieurs options s’offrent à moi.

La première consisterait à trouver le financement d’un Wharram assez grand, type Naraï (12m), ou plus grand, pour pouvoir embarquer des équipiers, des partenaires de conférence, des statues de vierges à distribuer, célébrer des eucharisties, etc…

La deuxième consisterait à poser mon sac sur un voilier plus petit, moins coûteux à l’achat, type Tiki 30 (ou 31), Pahi 31. Avec ce voilier de taille très modeste, je naviguerais en solitaire la plupart du temps, me concentrant sur l’exploit sportif et la possibilité de communiquer autour de cela avec l’internet, l’écriture et l’image. Le voyage serait bien entendu entrepris et réalisé sous les couleurs de Marie, sponsorisé par Marie, et plus spécialement au service d’une cause comme la défense de la vie.

Il manque toujours le coup de pouce de la providence, le déclic, le coup de main du bon Dieu. Il manque si peu ! Moi, je suis prêt, c’est quand elle veut.

Marie, donne-moi un bateau !

 

Publié dans aventure, espérance, Immaculée conception, marie, providence, voilier | 15 Commentaires »

12
 

Lancelxcvheh |
Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Domanova
| Linklogdendcom
| Trenchhomme