• Derniers articles ou vidéos

  • Archives

  • catégories

  • Pages annexes

  • Le christianisme, c’est l’aventure. Un chrétien aujourd’hui marche en dehors des sentiers battus

    Je ne fais pas dans la dentèle et n'ai pas peur des sujets qui fâchent, parfois iconoclastes. Mon angle de vue est la finalité de l'homme, qui est d'être glorifié et voir Dieu tel qu'Il est. L'enseignement du Christ est ma nourriture, comme l'amour qu'Il a pour moi et réciproquement. Vous trouverez des articles exposant le point de vue chrétien sur l'avortement, l'écologie, le sociétal d'une manière générale, le Nouvel Ordre mondial, la politique du gouvernement, l'actualité, des commentaires de l'évangile, des exhortations à suivre le Christ... Écrire sur cette tribune me prend du temps; je le fais pour vous, alors n'hésitez pas à donner votre avis, à lancer des débats et à manifester votre soutien. Bonne navigation

Lettre à Bruno

Posté par captainarverne le 14 décembre 2016

Ce mot est adressé à Bruno, grand chrétien, avec qui j’ai eu quelques échanges vigoureux et cordiaux sur la position qu’il convient d’avoir quant à François. Je le rends public car il expose clairement la position qui est la mienne désormais et la ligne qu’abordera ce blog à l’avenir.
—-
Cher Bruno, nous pouvons discutailler jusqu’à la fin des temps sur la question de François. Qui a raison, qui a tort? Je n’ai pas lu les textes… de la manière dont tu les as lus, point. En clair, mon angle de visée est différent du tiens. Quand je lis un texte de François, je commence par oublier qui en est l’auteur. Et le fait est que ma lecture interrogative et parfois dubitative, est partagée par bien d’autres. Le fait est aussi que le p Patrick a de bons arguments à décharge. Mais laisse-moi te dire une chose essentielle qui tranche la question définitivement. Le jour où Benoit 16 a « démissionné », il est parti au désert avec l’Eglise tout entière tendue vers la parousie; dans un silence total, qui dispose à l’attente et à la venue en gloire de notre Seigneur Jésus Christ; ou tout au moins à l’Avertissement et la venue d’un roi. L’Eglise de l’Apocalypse se retire dans le silence, hors d’atteinte des griffes du dragon qui rugit. Tout ce qui se passe au Vatican en ce moment, sous nos regards inquiets de chrétiens désemparés, ce brouhaha permanent médiatique, cette presse de gauche dans laquelle François s’agite en permanence, ces réunions et meeting œcuméniques et mondialistes auxquels il participe, ces voyages idiots de la curie à travers le monde dans des avions bourrés de micros et de caméras, ces textes ambigus offrant le flanc à la tergiversation et à la division, ces photos en pied dans Time magazine, ces films hollywoodiens creux et sans art nous vendant une sainteté pré-mortem, tout ceci n’est que trompe l’œil et perte de temps. Telle est ma conviction. Telle est ma position désormais, reçue dans la prière.
Tu peux expliquer Amoris L en long et en large. Je reçois d’ailleurs fort bien tes arguments ayant été confronté dans ma famille au divorce d’une sœur, au mariage forcé d’une tante avec une personne qui n’était pas vraiment ce qu’elle prétendait être, à l’annulation du mariage d’un beau frère, et à quelques autres cas comme dans toutes les familles je l’imagine; pas de problème. Mais là n’est plus la question. De même, Laudato Si, ce texte qui ne me plait pas du tout, on s’en fiche.
Le démon nous attire dans un vacarme stérile tandis que Benoit prie et prie encore, au désert. Moi, c’est avec lui que je veux être désormais, pas dans un forum idiot de coupeurs de cheveux en 4. J’ai un blog, cela me suffit et c’est même trop. Il m’est arrivé d’y aborder tel ou tel texte de François, comme le discours au prix Charlemagne. Mais j’ai aussi exposé la position du p Patrick. Je n’ai pas tranché publiquement, pressentant la vanité et l’inutilité de tenir position sur l’état actuel du Vatican. Malgré Laudato si, dont j’aurais beaucoup à dire, je me tais désormais.
Je suis au désert sous ma croix glorieuse, dans ma montagne, avec mon chapelet, la messe dominicale et parfois en semaine quand c’est possible, le p Patrick à proximité, et j’essaye de gérer mes turpitudes d’homme comme je peux avant le grand évènement qui s’en vient.
Par contre, je veux bien discutailler avec toi d’écologie, te parler de décroissance, de gestion de l’énergie, de l’eau, du « réchauffement », que l’on a prudemment rebaptisé « changement » climatique, de la « fonte » des glaces et de la « montée » des eaux, de l’impact réel du carbone dans des prétendus changements, de ces cops 20, 21, 22, où l’on prétend tourner le thermostat de la planète à grand renfort d’annonces médiatiques et culpabilisantes…
Amicalement,

régis

Publié dans apocalypse, Avertissement, benoit XVI, chapelet, Christ, combat, François, médias, mondialisme, retour du christ, retour en gloire | 22 Commentaires »

Apocalypse, deuxième partie

Posté par captainarverne le 11 novembre 2016

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans apocalypse, eschatologie, parousie, retour du christ, retour en gloire, révélation | 4 Commentaires »

Le pire pour la paix

Posté par captainarverne le 14 août 2016

Mes prophéties pour les mois à venir

La rentrée 2016 de tous les dangers. L’année 2016/2017 sera celle des choix les plus absurdes, d’une possible montée en puissance des fauteurs de guerre, de troubles sociaux grandissants doublés d’une descente aux enfers économiques, d’une possible guerre civile en France.

En France, ceux qui croient encore en la démocratie auront bientôt le choix entre Hollande et Sarkozy (ou Jupé, ce qui ne vaut pas mieux). Je peux prédire sans l’ombre d’un doute la victoire du second. Cela parait totalement absurde à l’homme de bon sens, c’est pourtant ce qui va survenir, sauf événement contraire. Le système ne veut pas la paix. Il cherche à masquer son incurie économique par le chaos. Nous sommes à un cheveux d’une guerre civile. Il suffit d’un nouvel attentat sous faux drapeau, (je pèse mes mots, l’Etat islamique étant une pure construction de la CIA/Mossad, et tous les assassins étant de pures marionnettes), et que s’en suive une réaction violente d’un groupuscule subventionné par les services secrets, par exemple, l’assassinat d’un Imam face caméra, et on peut dire adieu à la France telle que nous la connaissons aujourd’hui; vos enfants n’iront pas à l’école cette année, ou alors sous protection de milices en armes.

Dès novembre 2016, les américains ont quant à eux un choix tout aussi débile à poser: entre Trump et Clinton. Je ne suis pas spécialement pro Trump, le personnage manquant en tous points de dimension politique. Mais au moins, ce monsieur a manifesté ses velléités de rapprochement avec la Russie, ainsi que son intention d’en finir avec la politique interventionniste guerrière des USA. Le problème est que l’on nous vend Clinton dans tous les médias du système. Il y a donc à redouter la victoire de la personne la plus dangereuse que le monde aura eu à affronter, plus dangereuse qu’Hitler, bien plus dangereuse que Staline. Voici comment je vois les choses: Clinton est une sataniste pure, totalement dénuée de sentiments humains, d’empathie, de miséricorde. Cette femme vicieuse, droguée, atteinte de pathologies psychiatriques graves, est de surcroit possédée. Elle cherchera le conflit armé par tout les moyens. Elle s’en prendra à son propre peuple, à l’Europe qu’elle déteste, à l’Iran, à la Russie. Elle ne ressentira aucune hésitation au moment de déclencher le feu nucléaire, étant incapable de se projeter dans un monde détruit. On pourrait même penser que cette perspective la stimule. C’est une amoureuse du chaos, de la violence brute.

Les perspectives de paix sont donc très minces. Pour contrer la guerre, une seule solution s’offre à nous: l’oraison, le chapelet, la supplication. Par la prière, le chrétien possède une arme redoutable. Il peut prendre possession du monde et bouleverser les plans du démon.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans 666, apocalypse, Avertissement, eschatologie, espérance, françois hollande, médias, Nouvel Ordre Mondial, politique, retour du christ, retour en gloire, réveil chrétien, satanisme, succube, victoire | 15 Commentaires »

Signe

Posté par captainarverne le 14 juillet 2016

Les entretiens du père Nathan doivent cesser. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je vois là un signe évident que ces entretiens disent vrai et dévoilent et annoncent ce qui va survenir sous peu. Comme le dit si bien Isabelle notre fidèle commentatrice, il n’y a plus désormais qu’à se réfugier au désert avec comme nourriture l’Apocalypse, le Scivias, et ces 21 vidéos. L’heure de la vérité approche mes amis. Prions pour ces fous qui la rejettent. Prions pour la communauté saint Jean dont je fus frère naguère, qui s’est coupée de la grâce divine et se trouve directement responsable de la venue prochaine de l’antéchrist, en raison de son aveuglement philosophique et théologique. Prions pour nous-même, afin que nous soyons éveillés à l’heure de l’Avertissement.

J’aurais presque envie d’arrêter là mon blog, moi aussi, bien que rien ne m’oblige à me taire. Allez savoir si ce n’est pas ce qu’il faudrait faire, car Tout est accompli désormais.

Publié dans 666, apocalypse, aventure, Avertissement, communauté saint jean, eschatologie, espérance, Hildegarde, Meshom, miséricorde, parousie, preuve, retour du christ, retour en gloire, réveil chrétien, révélation, sainte Hildegarde, vérité, victoire | 9 Commentaires »

Le troisième secret de Fatima révélé par le père Patrick de Vergeron

Posté par captainarverne le 18 janvier 2016

Cette série de cinq vidéos est à voir et revoir, ainsi qu’à recevoir comme une lumière pour notre temps. On ne sort pas indemne de ce visionnage. L’on y comprend que, même si nos dirigeants, nos petits empereurs, n’ont pas toujours conscience de jouer le jeu du diable, des idiots utiles parfois, en promulguant toutes ces lois de destruction de l’âme (avortement, euthanasie, mariage inverti, PMA GPA, gender, légalisation du clonage, j’en passe et des meilleures) ils mènent une guerre spirituelle contre Dieu. Une guerre dans laquelle les forces qui s’affrontent sont du Christ par l’intercession de Marie, ou du démon.

Publié dans apocalypse, avortement, eugénisme, euthanasie, franc-maçon, France, gender, retour du christ, retour en gloire, réveil chrétien, vérité | 2 Commentaires »

Christianisme et survivalisme

Posté par captainarverne le 4 mars 2014

Le survivalisme, ce n’est pas tant se prémunir contre tout incident qui pourrait renverser la normalité, qu’être persuadé que l’incident va survenir, tôt ou tard, et peut-être même plus tôt que prévu.

Malheureusement, il faudrait être aveugle et totalement inconscient pour rester béatement optimiste aujourd’hui. L’Europe et son voisinage s’enflamment : hier la Lybie, la Syrie, l’Iran, aujourd’hui l’Ukraine ; la dette s’amplifie ; les banques centrales ne permettent aux Etats et aux systèmes financiers de tenir que par l’artifice de la planche à billet ; les PME et les commerces ferment ; le chômage s’emballe ; les gouvernants semblent complètement déconnectés du réel, prennent des mesures contraires au bon sens, et commencent à montrer des signes de vraie panique et des tendances clairement dictatoriales. La colère gronde et enfle de partout et pour tout. Rien ne paraît s’arranger, aller mieux et il est évident, même pour le moins au fait de l’actualité, que la croissance promise ne sera pas au rendez-vous, que la courbe du chômage prend des allures exponentielles contrairement au blabla d’hollandouille. Bref, si vous sortez du discours lénifiant de TF1 et France Pipo, vous comprenez tout de suite que la France va mal, très très mal, que la situation s’empire, et qu’il va se passer quelque chose.

Le système va planter, d’une manière ou d’une autre. Je ne suis plus le seul à le dire (les survivalistes ne sont plus les seuls à le dire) ; même sur BFM, le bruit commence à se répandre par la bouche d’économistes distingués et encravatés, c’est vous dire. S’y préparer et aider les autres à s’y préparer est une obligation chrétienne.

Malgré l’évidence, trop de personnes continuent de descendre le fleuve de l’insouciance et d’agir comme la cigale. On entend encore jaillir quelques noms d’oiseau lorsque l’on se déclare sinon survivaliste, tout au moins, prévoyant. On se fait traiter de complotiste, fou, voire fasciste.

Je ne sais pas si je rentre dans la catégorie des survivalistes ; sans doute pas car j’essaye de regarder plus loin que la crise et de m’en remettre à la providence pour l’aspect matériel de ma subsistance. Mais en vivant de la providence, de fil en aiguille, je suis passé d’un voilier dans le pacifique à une ferme dans la montagne. En 12 ans, mon épouse et moi avons acquis des compétences dignes du survivaliste le plus aguerri. Compétences qui nous sont utiles au quotidien pour vivre en harmonie avec notre environnement, et qui certainement nous permettrons de survivre dans un proche avenir. Compétences que l’on doit en grande partie à la providence.

Je n’ai pas honte d’avouer que, sans entrer dans la caricature des preppers américains armés jusqu’aux dents et des collectionneurs de gadgets inutiles fourrés dans un sac d’évacuation si lourd qu’ils ne parcourront pas trois kilomètres loin du danger, je me prépare de mon côté avec ma famille, à ce que les choses s’enveniment sérieusement. J’ai une maison au calme absolu, perchée sur une montagne très éloignée de toutes les villes, d’où je vois loin, bien chauffée, indépendante du système électrique, du pétrole et du gaz ; un potager ; une source ; quelques animaux de basse-cours ; quelques amis qui partagent mes conclusions sur le monde et agissent en conséquence ; aucune dette. Et la façon dont je me prépare ne pose aucun problème de conscience au chrétien que je suis.

Etre tout à la fois chrétien et survivaliste n’est pas incompatible. Ma conception de la survie est la suivante : il est idiot de mourir bêtement de la main de pillards, de faim ou de froid, en des temps si passionnants, qui pourraient bien être ceux du retour en gloire de notre Seigneur. Tel Noé construisant son arche, j’use de moyens simples et proportionnés aux risques pour abriter ma famille d’un minimum de dangers évidents.

Que nous dit Jésus ?

mt 6-24,34 Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.
C’est pourquoi je vous dis : Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie, au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?
D’ailleurs, qui d’entre vous, à force de souci, peut prolonger tant soit peu son existence ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’eux.
Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?
Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : ‘Qu’allons-nous manger ? ‘ ou bien : ‘Qu’allons-nous boire ? ‘ ou encore : ‘Avec quoi nous habiller ? ‘
Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.
Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine.

Est-ce à dire que Dieu se charge de tout et qu’il faut se laisser vivre, se contenter de la routine sans s’intéresser au lendemain ? Cet évangile ne dit pas qu’il ne faut rien faire pour se vêtir, se loger, se prémunir du froid et de la faim. Il dit qu’il ne faut pas s’en soucier, ne pas attraper de cheveux blanc pour l’aspect matériel de la vie. Ne pas se soucier de l’avenir, cela n’empêche aucunement d’avoir la conscience claire de ce qui va advenir et de s’y préparer, au contraire. Le Christ ne nous demande pas d’être aveugle sur la réalité du monde et de nous conduire inconsidérément d’un avenir plus que hasardeux. Ne pas se faire de soucis, ce n’est pas non plus être insouciant.

Cet évangile entre dans le vif du sujet et est très clair sur la façon d’éviter les soucis et de s’en remettre à Dieu pour tout ce qu’on ne peut maîtriser. Tout est dans la relation à l’argent. La question centrale dans nos vie est la suivante : quelle relation avons-nous avec l’argent ? Cette question est aussi centrale dans le survivalisme. L’approche chrétienne et celle du survivaliste sont plutôt semblables, consistant à éviter de devoir quoi que ce soit à qui que ce soit en vue d’une plus grande liberté pour l’un, d’une autonomie maximale pour l’autre.

Avec un salaire d’ouvrier, un comportement responsable et prudent est possible, voire vital. Moins on rentre d’argent, moins on devrait s’endetter. C’est du bon sens ; pourtant, on assiste en permanence au phénomène inverse : l’ouvrier esclave, endetté pour sa (ses) voiture(s), sa maison, sa télé, ses abonnements, son frigo et son canapé. Une des vertus, la tempérance est tout indiquée pour se passer d’un 4×4 à crédit sur 15 ans, du dernier gadget, d’une maison sans âme payable en 30 ans, dont Coluche disait: « Quand t’as fini de payer les intérêts, il te reste les lézardes ».

Le crédit rend esclave, et le Christ nous veut libre. Comment résoudre ce paradoxe lorsqu’on n’a que 1000 euros à 3 pour manger se vêtir, se déplacer et se loger ? (C’est le cas pour ma famille depuis longtemps). Comment dès lors ne pas céder au charme des banquiers qui proposent des crédits à la consommations criminels à des gens qui devront se tuer à la tâche pour rembourser ?

Voici quelques astuces pour s’y préparer sans souci.

Le chrétien se doit d’acquérir des vertus. La tempérance, la force, la justice et la prudence, base du survivaliste par excellence.

Une certaine prudence s’impose face aux événements actuels et à l’accélération soudaine de ce grand « rien-ne-va-plus » mondial. A l’heure de franches rumeurs de faillites bancaires et de spoliation d’au moins 10% des capitaux privés pour leur renflouement inutile, ce n’est pas être fou que de se tenir éloigné des banques et de la finance autant que possible. Pas de crédit, un compte courant au seul usage du salaire, pas d’actions ni d’assurance vie.

Tout peut se payer content, y compris un point de chute en cas de gros effondrement du système. Même avec un petit salaire, l’investissement dans un bout de jardin est possible. Un morceau de terre agricole de moins d’un hectare avec une marre et une ruine coûte 5000 euros au prix fort. Sur cette terre payée comptant, il sera toujours possible de planter un campement confortable, d’installer des caravanes ou des mobil-homes ( 1000 euros sur leboncoin). L’investissement dans une fermette avec point d’eau, en Auvergne, en Alsace, dans les Vosges, est à la portée de toutes les bourses, sans avoir besoin du « service » trompeur d’une banque. Près de chez moi, il y a de quoi faire le bonheur d’une petite famille pour moins de 20000 euros, frais de notaire inclus. Ce ne sera peut-être pas le grand confort au début, mais pour peu qu’on sache récupérer, ça deviendra vite un endroit chaleureux qu’on ne devra à personne.

Et comme être chrétien, c’est ça aussi, je suis prêt à fournir mon aide matérielle, une cuisinière à bois, un vélo, mes bras, quelques outils et de bons conseils à qui viendrait s’installer dans ma montagne avec peu de moyens, un sérieux désir de vivre en paix et une grosse bonne volonté.

Se préparer, c’est aussi préparer son âme. L’issue de toutes les tribulations à venir sera celle que les chrétiens attendent. Rien ne sert de vivre dans une BAD fortifiée si l’on n’a pas la foi.

Publié dans apocalypse, argent, Christ, christianisme, crise, eschatologie, espérance, évangile, jésus, providence, retour du christ, retour en gloire, sac à dos, survivalisme | 3 Commentaires »

La septième trompette de l’Apocalypse a sonné; demain le retour du Christ

Posté par captainarverne le 20 janvier 2014

Image de prévisualisation YouTube   Le titre de mon blog, « viens christ », est évocateur. Comme beaucoup de chrétiens aujourd’hui, je pressens l’urgence de préparer le monde à ce retour. C’est imminent, peut-être demain. Les signes sont évidents, toutes les prophéties semblent s’éclaircir à présent. La consommation des siècles est une réalité. Je précise que mon propos ne remet pas en cause la qualité du Cardinal Bergoglio. Sa qualité de chef de l’Eglise visible, comme celle, très certainement de saint homme. Je ne prétends pas donner l’explication de ce qui demeure mystérieux, cette démission soudaine, ces deux papes simultanés. Ce qui est sûr en revanche, c’est que Benoit 16 a été éjecté du Vatican par des factions maçonniques, loge P2, et que son départ est lié à la prise de pouvoir officieuse de l’ordre financier. Comment Bergoglio François se dépatouillera dans cette soupe pas catholique, là est la question. Benoit 16 en tous cas ne supportait plus de se compromettre au détriment de son salut. Il demeure celui à qui le Christ a demandé de faire paître ses brebis. Demandons à l’Esprit Saint le don d’intelligence, ça nous aiderait en ces temps troublés.

Publié dans amour, apocalypse, Christ, eschatologie, espérance, évangile, franc-maçon, jugement, parousie, retour du christ, retour en gloire, satan, satanisme, signe, victoire | Pas de Commentaire »

12
 

Lancelxcvheh |
Happyhelen74 |
Niketnrequinpascher88 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Domanova
| Linklogdendcom
| Trenchhomme